Warning: Illegal offset type in isset or empty in /var/www/custs/concours-arbres-davenir.fr/www/wp-content/plugins/wp-rocket/inc/front/process.php on line 336
Ferme du Temple - Concours arbres d'avenir

Gautier

FIHUE
Ferme du Temple

Objectif : 3 800 arbres

Ce qu'on a aimé : L’ambition de maintenir et recréer des aménagements favorables à la reconquête de la qualité de l’eau, à la restauration de la biodiversité et à l’amélioration du paysage bocager

Grandes cultures

bovins-lait Bovins Lait

Contexte

Il y a un an, je me suis installé sur la ferme familiale dans le Pays de Bray, en Normandie. L’activité principale est l’élevage laitier, conduit en bio avec un système basé sur le pâturage. Je cultive également des céréales et j’ai le projet de développer une activité d’accueil à la ferme. A terme, ces activités diversifiées devraient aussi permettre de créer de l’emploi.

Je suis très attaché à mon territoire et, à travers mon métier, j’ai aussi la volonté de mettre en valeur ses richesses paysagères et culturelles.

Objectif du projet

Sur trois saisons, je prévois de planter environ 7000 arbres et plants de haies pour un linéaire total de plus de 5 kilomètres. On distingue trois types de plantations :

– Des arbres isolés et des haies vives qui jalonnent un « corridor écologique » reliant la ferme, les gîtes et l’itinéraire touristique de l’Avenue Verte.

– Des alignements intra parcellaires d’arbres d’avenir (chêne, noyer, merisier, alisier, etc.) en grande culture.

– Des haies et des arbres isolés dans les pâturages des vaches laitières.

Quelque soit le type de plantation, l’objectif premier est de souligner le paysage et de recréer du bocage. Dans le choix des essences et leur emplacement, les arbres permettront aussi d’accroitre la biodiversité.

Les arbres en plein champ permettront d’améliorer structure et qualité des sols et de lutter contre l’érosion.

Dans les herbages, les haies délimiteront les parcelles de pâturage tournant et procureront de l’abri pour les animaux (vent, pluie et soleil !). Enfin, une partie de ces haies assurera la production de bois énergie pour alimenter une chaudière.

 

Pourquoi votre projet mérite-t-il de gagner ce prix ?

C’est un projet d’ampleur qui va impacter sensiblement et durablement le paysage. Dans une région qui voit progressivement reculer l’élevage et le bocage, ce projet va à contre courant.

Des haies taillées, des haies vives, des alignements d’arbres, des arbres isolés, des arbres têtards, de la ripisylve… la diversité des plantations et leur mode d’exploitation sont une des particularités de ce projet. Cela devrait avoir un impact fort sur la biodiversité avec l’hébergement d’oiseaux, d’insectes et d’auxiliaires de cultures notamment. Le choix d’espèces locales, d’essences variées et mellifères va dans ce sens.

Je suis accompagné dans cette aventure par des voisins, amis, structures et associations locales. Ensemble pour dynamiser notre belle région. Je nourrie l’espoir de voir d’autres agriculteurs voisins s’inspirer de ma démarche et se lancer dans l’agroforesterie à leur tour. Je plante aussi pour transmettre aux générations futures des paysages agricoles et une nature préservée.